Ouvrir le menu principal

Page:Barrès - La Colline inspirée, 1913.djvu/34

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


laient inextricablement. Je puis dire que je suis arrivé auprès de ces phénomènes religieux et sur le bord de cet étang aux rives indéterminées, quand personne n’en troublait encore le silence. J’ai surpris la poésie au moment où elle s’élève comme une brume des terres solides du réel.