Page:Barrès - La Colline inspirée, 1913.djvu/151

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE VII


PETITE VIE HEUREUSE


Dans la nuit, sœur Thérèse eut un songe. Notre-Dame la visita et lui tendant la bourse lui dit : « Une moisson naîtra de mon plateau de Sion, qui vous nourrira tous surabondamment. »

Léopold trouva dans ces paroles une réponse à sa pressante interrogation de la veille, et son génie bizarre entendit que la Vierge ordonnait de mettre en culture le plateau.

Mais d’abord il fallait couper les arbres. C’étaient de magnifiques tilleuls de trente à quarante ans, que les Baillard avaient vu grandir. Avec l’église et le cimetière, ils constituaient un des éléments du pèlerinage, et, pour avoir si bien réussi sur cette terrasse éventée, ces arbres délicats semblaient favo-