Ouvrir le menu principal

Page:Barine - Névrosés : Hoffmann, Quincey, Edgar Poe, G. de Nerval.djvu/271

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par la pensée des comptes formidables que leur demanderont un jour leurs enfants. À la lumière de cette justice plus haute et plus vraie, on a le droit de réclamer un peu d’indulgence pour l’infortuné Poe, qui fut assurément un grand pécheur, mais aussi un grand malheureux.