Ouvrir le menu principal

Page:Barbey d’Aurevilly - Les Poètes, 1862.djvu/345

Cette page n’a pas encore été corrigée


La bouche rose,

Grenade mi-close

Où mon amour est resté !

prononce maintenant en vers des arrêts de cette sagesse repue :

On voit toujours plus juste alors qu’on n’a plus faim !

Le vers n’est pas mauvais et il en est beaucoup de cette tournure en ces poésies de cabaret qui ont du relief et parfois de la bonhomie, mais où l’on trouve trop d’étudiant, de barrière, de saucisson et de vin à quinze. La Flandre de cette flamanderie est trop près de nous ! Cet Idyllique qui dépose de si pensifs bouquets de pensées dans un simple verre d’eau et qui a fait La Ronde de l’oiseau, un modèle de gazouillage, et La Ronde des jeunes filles, un modèle de folie virginale,

Il est un amandier rose,

Un amandier rose et gris,

Qui parle ! Chose sans prix,

Le dire à peine si j’ose, etc.

méconnaît tout à coup le génie de l’Églogue, et ne fait plus que la bucolique utilitaire et bourgeoise des civilisations progressives qui mettent la ville à la campagne. Ah ! lui aussi, la mauvaise démocratie l’emporte, et il touche par là au Réalisme, cet idéaliste de sentiment. Il fait La Douleur du charretier ! et il associe ses bêtes à la souffrance de son âme, secret de nature surpris et que je ne blâme point encore. Mais il fait Le Tonnelier, L’Ouvrière, Le Chiffonnier ; il parle du propriétaire !