Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/424

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE XXXIX


RÉCIT DE LA MORT DE CARVAKA


Argument : Krishna raconte au roi l’histoire de la vie et de la mort de Cârvâka.


1430. Vaiçampâyana dit : Alors Janârdana, le fils de Devakî, à qui rien n’était caché, parla (en ces termes) au roi, qui était là avec ses frères.

1431. Le Vasoudévide dit : Ô mon ami, à mon (avis), les brahmanes doivent toujours être honorés en ce monde. Leur parole, (quand ils sont irrités), est un poison, mais ils sont faciles à apaiser.

1432. Jadis, dans l’âge krita, ô roi, un rakshasa appelé Cârvâka, se livra à l’ascétisme à Vadarî, pendant de nombreuses années, ô guerrier aux bras puissants.

1433. À plusieurs reprises, Brahma lui ayant offert un don, ô Bharatide, il choisit de n’avoir rien à craindre des êtres, quels qu’ils fussent.

1434. Le maître du monde lui accorda cette faveur, à laquelle rien n’est supérieur, mais, seulement, en dehors (du cas) où il offenserait les brahmanes.

1435. Or, ce méchant rakshasa, à l’héroïsme démesuré, dont la puissance était grande et dont les œuvres étaient cruelles, ayant obtenu ce don, tourmenta les dieux.

1436. Tourmentés par ce puissant (ennemi), les dieux