Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/394

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE XXXIV


SUITE DU PRÉCÉDENT


Argument : Vyâsa indique les actes coupables, qui rendent l’expiation nécessaire.


1208. Youdhishthira dit : Quels sont les actes dont l'accomplissement nécessite des expiations, et que faut-il que l’homme fasse, pour être absous (de ses péchés). Dis-moi cela, ô grand oncle .

1209. Vyâsa dit : L’homme qui ne se conduit pas comme il doit, celui qui ne fait pas ce qui est prescrit, et qui fait ce qui est défendu, doit expier (de pareilles fautes).

1210. Le brahmane qui est surpris (au lit) par le soleil levant, celui qui y est surpris par le soleil qui se couche, celui qui a les ongles mal entretenus, les dents noires,

1211. Le frère aîné dont le cadet se marie avant lui, le cadet qui se marie avant son aîné, le brahmicide, le médisant, celui qui a épousé la sœur aînée, après avoir contracté mariage avec la cadette, celui qui a épousé la cadette avant que la sœur aînée ne soit mariée,

1212. Celui qui viole son vœu de chasteté, le meurtrier d’un brahmane, le brahmane qui fait part de la science sacrée à une personne qui n’en est pas digne, et celui qui ne la communique pas à la personne qui en est digne.

1213. Celui qui pille un village, celui qui fait com-