Ouvrir le menu principal

Page:Ballin - Le Mahâbhârata, vol2.djvu/378

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE XXXI


LÉGENDE DE LA NAISSANCE DE SOUVARNASHTHIVÎN


Argument : Nârada raconte à Youdhishthira la naissance, la mort et la résurrection de Souvarnashthivin.


1088. Vaiçampâyana dit : Alors le roi fils de Pândou s’adressa à Nârada (en ces termes) : « Ô adorable, je désire apprendre l’origine de Souvarnashtliivin (qui crache de l’or). »

1089. Interrogé ainsi par Dharmarâja, le mouni Nàrada lui raconta ce qui concernait Souvarnashthivin.

1090. Nârada dit : Ô guerrier aux bras puissants, les choses sont comme Keçava, que voici, te les a racontées. Puisque tu me le demandes, je vais t’exposer le reste de l’histoire.

1091. Nous allâmes, moi et le grand mouni Parvata, fils de ma sœur, trouver Sriñjaya, le plus grand des (princes) victorieux, (parce que nous) désirions habiter chez lui.

1092. Honorés par lui conformément aux préceptes, ayant tous nos désirs satisfaits, nous séjournâmes tous les deux dans sa demeure .

1093. La saison des pluies étant passée et le moment du départ étant venu, Parvata me fit une communication importante et qui était de saison.

1094. « Tous les deux, (me dit-il), comblés d’honneurs,