Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/99

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
102
L’EXCITATION SEXUELLE

nique qui présente à l’autopsie soit des lésions des organes génitaux, soit des lésions des centres nerveux, comme on le voit dans les observations rapportées plus haut.

Elle diffère absolument des excitations génitales que nous venons de décrire, et qui en général ne se rapportent pas à des lésions anatomiques bien définies. Ce sont de véritables cas d’aliénation mentale, tandis que la nymphomanie, telle que nous venons de la décrire, n’est que l’un des symptômes d’une maladie organique.