Ouvrir le menu principal

Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/3

Cette page a été validée par deux contributeurs.
6
LA FOLIE ÉROTIQUE

Je veux ensuite vous faire sentir combien il est difficile de fixer nettement la ligne de démarcation entre la raison et la folie.


Parmi les instincts réguliers et normaux dont la nature nous a pourvus, il n’en est certainement aucun qui exerce une aussi puissante influence sur nos sentiments et notre caractère que l’instinct génital ; et par cela même il n’en est aucun qui se prête à des perversions plus étranges même chez les sujets qui paraissent sous tous les autres points de vue avoir conservé l’équilibre de leurs facultés.

Par ses rapports avec l’un des sentiments les plus puissants et les plus légitimes de la nature humaine, cette étude présente autant d’intérêt pour le philosophe que pour le médecin.