Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/25

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
28
L’ÉROTOMANIE

partenu dès son début à l’aliénation mentale ; et cependant, jusqu’à l’époque de son premier internement, il avait rempli de la façon la plus satisfaisante tous ses devoirs de citoyen. Il a pris une part active à la campagne de 1870, il a été blessé à Sedan et, à la fin de la guerre, il avait été proposé pour le grade de sous-lieutenant.

Une circonstance toute particulière a modifié le cours de ses idées. Il se rendait un jour à ses occupations habituelles, lorsqu’il rencontra dans la rue une jeune fille qui croisa le regard avec lui et disparut. Il reçut aussitôt ce que Stendhal appelle le coup de foudre et, à partir de ce moment, il se prit d’un amour idéal pour cette jeune personne ; elle ne doit même pas savoir qu’elle est aimée ; lorsqu’on cherche à émettre des doutes sur le carac-