Ouvrir le menu principal

Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/140

Cette page a été validée par deux contributeurs.
143
LES PÉDÉRASTES

et son aversion pour les femmes était tellement prononcée qu’il fut difficile de lui faire prendre les soins nécessaires pour perpétuer sa dynastie.

Mais ce sont là les effets du vice, et nous avons à nous occuper de la maladie.


La pédérastie est une passion qui touche de près à l’aliénation mentale.

Un exemple célèbre et presque historique de cette disposition morbide est celui du comte Caïus dont l’histoire nous a été rapportée par Casper.

Cet homme, qui appartenait à une des grandes familles de Prusse, avait largement usé des femmes jusqu’à l’âge de trente-deux ans. Vers cette époque, blasé sur ce genre de jouissances, il s’était adonné à la pédérastie et avait bientôt choisi le rôle passif. Il avait des amants pour lesquels il