Ouvrir le menu principal

Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/130

Cette page a été validée par deux contributeurs.
133
LES NÉCROPHILES

ment Périandre, tyran de Corinthe, après avoir fait mourir sa femme Mélitta, eut des rapports sexuels avec le cadavre.

Ce nécrophile historique a eu des émules à toutes les époques.

Connus dans l’antiquité et au moyen âge sous le nom de lycanthropes, vampires, démoniaques nommés nécrophiles par Guislain, etc… ces malheureux furent la terreur des populations et l’objet des mesures les plus sévères.

On a vu, paraît-il, des prêtres violer les cadavres auprès desquels ils étaient chargés de réciter les dernières prières.

Il y a plusieurs années, M. Baillarger a donné lecture à l’Académie de Médecine d’un rapport sur un cas de nécrophilisme fort intéressant[1].

  1. Baillarger, cas remarquable de maladie mentale, observation recueillie au dépôt provisoire des aliénés