Ouvrir le menu principal

Page:Ball - La folie érotique, 1893.djvu/122

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
125
LES SANGUINAIRES

plus fantastiques. On y voit, par exemple, une chaîne interminable de pédérastes, franchissant un mur pour redescendre de l’autre côté, sans aucune solution de continuité.

Mais ce qui domine dans ce singulier ouvrage, ce sont les idées de torture et de mutilation, ce sont les descriptions du plaisir sanglant, dont un des exemples consiste à posséder une femme pendant que le sang coule à flots des incisions larges et profondes pratiquées sur ses seins.

Il ne s’agit point ici de spéculation pure, mais de faits réellement accomplis. Le marquis de Sade attirait chez lui des femmes, auxquelles il faisait subir les mutilations décrites dans son livre. Il fut enfin traduit en cour d’assises avec son domestique qui lui servait de complice. Ce dernier fut