Ouvrir le menu principal

Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/582

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA FILLE DU DIABLE


Air du ballet des Pierrots.


Dans un castel aux bords de l’Aisne,
Un soir, voilà cent ans et plus,
Devant la belle châtelaine,
Un moine disait l’Angelus.
Il tombe en extase. Ô merveille !
L’esprit tient son corps entravé.
Puis le saint homme se réveille
En s’écriant : — Il est sauvé !