Ouvrir le menu principal

Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/498

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CLAIRE


Air :


Quelle est cette fille qui passe
D’un pied léger, d’un air riant ?
Dans son sourire que de grâce,
De bonté dans son œil brillant !
— Elle est modiste, et désespère
Ses compagnes par sa fraîcheur ;
Sa beauté fait l’orgueil d’un père :
C’est la fille du fossoyeur.