Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/95

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES VENDANGES


Air : Pierrot sur le bord d’un ruisseau (Air noté )


        L’aurore annonce un jour serein ;
                        Vite à l’ouvrage !
                Et reprenons courage.
        Fillettes, flûte et tambourin,
        Mettez les vendangeurs en train.
        Du vin qu’a fait tourner l’orage
Un vin nouveau bientôt consolera.

Amis, chez nous la gaîté renaîtra.
        Ah ! ah ! la gaîté renaîtra.

bis.


        Notre maire tourne à tout vent ;
                        D’écharpe il change,
                Et de tout vin s’arrange.
        Mais, puisque ainsi ce bon vivant
        De couleur changea si souvent,
        Qu’avec son écharpe il vendange,
Et de vin doux on la barbouillera.
Amis, chez nous la gaîté renaîtra.
        Ah ! ah ! la gaîté renaîtra.

        Le juge qui, de vingt façons,
                        En robe noire