Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA FORTUNE


Air de la Sabotière (Air noté )


        Pan ! pan ! est-ce ma brune,
        Pan ! pan ! qui frappe en bas ?
        Pan ! pan ! c’est la Fortune :
        Pan ! pan ! je n’ouvre pas.

Tous mes amis, le verre en main,
De joie enivrent ma chambrette.
Nous n’attendons plus que Lisette :
Fortune, passe ton chemin.

        Pan ! pan ! est-ce ma brune,
        Pan ! pan ! qui frappe en bas ?
        Pan ! pan ! c’est la Fortune :
        Pan ! pan ! je n’ouvre pas.

Si l’on en croit ce qu’elle dit,
Son or chez nous ferait merveilles.
Mais nous avons là vingt bouteilles,
Et le traiteur nous fait crédit.

        Pan ! pan ! est-ce ma brune,
        Pan ! pan ! qui frappe en bas ?