Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/73

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


    Qu’une savonnette à vilains.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Mon laquais était tout porté :
    Mais il parle d’égalité ;
    De mes parchemins il se raille.
    Paix ! lui dis-je, et traite un peu mieux
    Ce que je tiens de mes aïeux.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Arrive après mon confesseur :
    Du parti sacré défenseur,
    Il serre de près son ouaille.
    Avec moi son front virginal
    Vise au chapeau de cardinal.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Je veux corrompre un député :
    Pour l’amour et la liberté
    Il était plus chaud qu’une caille.
    L’aveu que ma bouche octroya
    Mit les droits de l’homme à quia.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.