Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA MARQUISE
DE PRETINTAILLE


Air : J’veux être un chien, etc. (Air noté )


    Marquise à trente quartiers pleins,
    J’ai pris mes droits sur les vilains :
    En amour j’aime la canaille.
    D’un ton fier je leur dis : Venez.
    Mais sous mes rideaux blasonnés,
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Sacrifîrais-je à mes attraits
    Des gentilshommes damerets
    Qui n’ont ni carrure ni taille ?
    Non, mais j’accable cent gredins
    De mes feux et de mes dédains.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Je veux citer les plus marquants,
    Bien qu’après coup tous ces croquants
    Osent me traiter d’antiquaille :
    Je ne suis aux yeux des malins