Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/7

Cette page a été validée par deux contributeurs.


    Dix fois contre et dix fois pour.
                    Quels dînés,
                    Quels dînés,
    Les ministres m’ont donnés !
Oh ! que j’ai fait de bons dînés !

    J’ai repoussé les enquêtes,
    Afin de plaire à la cour ;
    J’ai, sur toutes les requêtes,
    Demandé l’ordre du jour.
    Au nom du roi, par mes cris,
    J’ai rebanni les proscrits [1].
                    Quels dînés,
                    Quels dînés,
    Les ministres m’ont donnés !
Oh ! que j’ai fait de bons dînés !

    Des dépenses de police
    J’ai prouvé l’utilité ;
    Et non moins Français qu’un Suisse,
    Pour les Suisses j’ai voté.
    Gardons bien, et pour raison,
    Ces amis de la maison.
                    Quels dînés,
                    Quels dînés,
    Les ministres m’ont donnés !
Oh ! que j’ai fait de bons dînés !

  1. Dans la session de 1818, un grand nombre d’adresses présentées à la Chambre en faveur du rappel des proscrits, amena une discussion extrêmement vive, que termina l’ordre du jour.