Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/57

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’ENRHUMÉ


VAUDEVILLE
SUR LES NOUVELLES LOIS D’EXCEPTION
MARS 1820


Air : Du petit mot pour rire (Air noté )


Quoi ! pas un seul petit couplet !
Chansonnier, dis-nous donc quel est
        Le mal qui te consume ?
— Amis, il pleut, il pleut des lois ;
L’air est malsain, j’en perds la voix.
                Amis, c’est là,
                Oui, c’est cela,
        C’est cela qui m’enrhume.

Chansonnier, quand vient le printemps,
Les oiseaux, plus gais, plus contents,
        De chanter ont coutume.
— Oui, mais j’aperçois des réseaux :
En cage on mettra les oiseaux.
                Amis, c’est là,
                Oui, c’est cela,
        C’est cela qui m’enrhume.