Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



                    Seuls arbitres
                Du sceau des titres,
Chartriers, rendez-moi l’honneur :
Je suis bâtard d’un grand seigneur.

De ces faits dressez un sommaire,
Messieurs, et prouvez qu’à moi seul
Je vaux autant que père et mère,
Aïeul, bisaïeul, trisaïeul.
Grâce à votre art que j’utilise,
Qu’on me tire enfin des tripots ;
Qu’on m’enterre au chœur d’une église ;
Que mon âme soit en repos !

                    Seuls arbitres
                Du sceau des titres,
Chartriers, rendez-moi l’honneur :
Je suis bâtard d’un grand seigneur.