Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’ENFANT DE BONNE MAISON


OU


MÉMOIRE


PRÉSENTÉE À MESSIEURS DE L’ÉCOLE DES CHARTRES, CRÉÉE
PAR UNE NOUVELLE ORDONNANCE


Air de la Treille de sincérité (Air noté )


                    Seuls arbitres
                Du sceau des titres,
Chartriers, rendez-moi l’honneur :
Je suis bâtard d’un grand seigneur. (bis.)

De votre savoir qui prospère
J’attends parchemins et blason :
Un bâtard est fils de son père ;
Je veux restaurer ma maison. (bis.)
Oui, plus noble que certains êtres,
Des priviléges fiers suppôts,
Moi je descends de mes ancêtres ;
Que leur âme soit en repos !

                    Seuls arbitres
                Du sceau des titres,
Chartriers, rendez-moi l’honneur :
Je suis bâtard d’un grand seigneur.