Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/299

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À mon réveil, dieu ! le peindrai-je
Abjurant ses goûts de collége ?…
Ah ! traîtresse, vous preniez donc,
Pour les plaisirs du sacrilége,
Ah ! traîtresse, vous preniez donc
Coquilles, rosaire et bourdon ?

Des beaux miracles de Liesse
Je garde un triste souvenir.
Notre abbé dit messe sur messe,
Et, Dieu l’aidant à parvenir,
Archevêque il veut nous bénir.
Sainte Lisette par famine
Quelque jour se fera béguine.
Prenez, grisettes, prenez donc
Des leçons de la pèlerine ;
Prenez, grisettes, prenez donc
Coquilles, rosaire et bourdon.