Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/294

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES DEUX GRENADIERS


AVRIL 1814


Air : Guide mes pas, ô Providence ! (des Deux Journées) (Air noté )


                        PREMIER GRENADIER.
        À notre poste on nous oublie.
        Richard, minuit sonne au château.
                        DEUXIÈME GRENADIER.
        Nous allons revoir l’Italie.
        Demain, adieu Fontainebleau.
                        PREMIER GRENADIER.
        Par le ciel ! que j’en remercie,
        L’île d’Elbe est un beau climat.
                        DEUXIÈME GRENADIER.
        Fût-elle au fond de la Russie,
Vieux grenadiers, suivons un vieux soldat.
                              ENSEMBLE.
Vieux grenadiers, suivons un vieux soldat,
                Suivons un vieux soldat. (bis.)

                        DEUXIÈME GRENADIER.
        Qu’elles sont promptes les défaites !
        Où sont Moscou, Wilna, Berlin ?