Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/293

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



À MADEMOISELLE ***


EN LUI ENVOYANT
MES DERNIÈRES CHANSONS


Air : Muse des bois, etc. (Air noté )


Accueillez-les ces chansons où ma Muse
Vous peint l’amour tout prêt à m’échapper ;
Vante la Gloire, ombre qui nous abuse,
Qu’un jour produit, qu’un jour peut dissiper.
L’un est pour vous un dieu sans importance,
L’autre séduit votre esprit hasardeux.
Quant à l’Amour, moi je soutiens, Hortense,
Qu’il est encor le moins trompeur des deux.