Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/261

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Messieurs, on craint de grands débats. »
Bien vite ils regardent en bas.
La tête tourne à la séquelle
Dont l’orgueil est si haut placé :
Le diable a secoué l’échelle.
Grand dieu ! le pied leur a glissé !