Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE TOURNEBROCHE


Air : Le bruit des roulettes gâte tout (Air noté )


        Du dîner j’aime fort la cloche,
        Mais on la sonne en peu d’endroits ;
        Plus qu’elle aussi le tournebroche
        À nos hommages a des droits.
        Combien d’ennemis il rapproche
        Chez le prince et chez le bourgeois !
À son doux tic tac un jour les partis
Signeront la paix entre deux rôtis.

        Qu’on reprenne sur la musique
        Les querelles du temps passé ;
        Que par l’Amphion italique
        Le grand Mozart soit terrassé ;
        Je ne tiens qu’au refrain bachique
        Par le tourne-broche annoncé.
À son doux tic tac un jour les partis
Signeront la paix entre deux rôtis.

        Lorsque la Fortune à sa roue
        Attache mille ambitieux,
        Les précipite dans la boue
        Ou les élève jusqu’aux cieux,