Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/119

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Et puis, suivant le vieil usage,
Les nobles seuls avanceront.
        Oui, s’lon not’ origine,
        Nous aurons pour régal,
        Nous l’ bâton d’ discipline,
        Eux l’ bâton de maréchal.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien, que d’viendra la France,
Si je cherchons d’ lointains dangers ?
— Mon p’tit, profitant d’ not’ absence,
On introduira l’ z'étrangers.
        À la fin d’ la campagne,
        Nous s’rons tout étonnés
        Qu’en enchaînant l’Espagne,
        Nous nous s’rons enchaînés.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien ! vous que l’ père aux autres
Eût fait z’officier d’puis long-temps,
Marquez-nous l’ pas, nous s’rons des vôtres.
— Mon p’tit, v’là du français qu’ j’entends.