Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/111

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA MESSE DU SAINT-ESPRIT


POUR


L’OUVERTURE DES CHAMBRES


1824


Air de la Codaqui (Air noté )


            Hier monseigneur, le front ceint
            De sa mitre épiscopale,
            En ces mots à l’Esprit-Saint
            Parlait dans la cathédrale :
        « Tant de bons nobles devenus
« Députés du peuple, au peuple inconnus,
        « Dans notre Chambre septennale,
« N’ont que tes clartés pour guider leurs pas.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            « Qu’est ceci ? » dit d’un ton dur,
            Une excellence bretonne.
            « Pour ses papiers, à coup sûr,
            « Le tourniquet le chiffonne [1].

  1. On se rappelle l’action du tourniquet Saint-Jean sur les élections de Paris.