Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/241

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le colonel et madame Campbell me demandent. »

« Rien ne peut être encore décidé à présent, dit Emma, en souriant ; mais excusez-moi, il faut néanmoins y songer. »

Jeanne, en lui répondant, l’imita.

« Vous avez raison ; on y a pensé : et je vous avouerai (bien sûr que ma confiance ne peut être mieux placée) que quant à l’endroit où nous devons demeurer, M. Churchill a décidé que ce serait avec lui, à Enscombe. On doit porter le grand deuil pendant trois mois au moins ; mais ce temps passé, j’imagine qu’il n’y aura plus de difficulté. »

« Mille grâces ; c’est justement ce que je désirais apprendre. Oh ! si vous saviez combien j’aime que les choses se décident promptement et avec franchise ! Adieu, adieu. »