Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/185

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’espérer, aucun reproche, à une exception près. Je viens maintenant au point principal, le point le plus important, puisque j’étais chez vous. Je vous dois des explications. C’est avec le plus grand respect, avec la plus sincère amitié, que je nomme mademoiselle Woodhouse : mon père pensera peut-être que je devrais ajouter le mot humilité. Quelques paroles qu’il me dit hier, me firent entendre ce qu’il pensait au sujet de ma conduite. Je confesse avoir mérité sa censure. J’ai outre-passé mon plan plus que je ne devais avec mademoiselle Woodhouse, dans l’intention de cacher le plus possible le secret qu’il m’importait tant de ne pas découvrir : j’ai plus profité que je ne devais de l’intimité qui m’était accordée. Je ne saurais nier que mademoiselle Woodhouse ne parût être l’objet que j’avais en vue. Mais je suis certain que vous