Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/99

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


j’ajouterai cette louange à celle que vous lui donnez, c’est que je crois qu’elle ne tire pas vanité de sa personne. Considérant combien elle est belle, elle paraît peu occupée de ses charmes ; sa vanité a un autre objet. Madame Weston, je ne permettrai pas que notre caquetage me fasse perdre de vue l’intimité d’Henriette Smith, qui me cause infiniment de peine, ou bien la crainte que j’ai qu’elle ne soit préjudiciable à toutes les deux. »

« Et moi, M. Knightley, je suis très-certaine que ni l’une ni l’autre n’auront lieu de s’en repentir. Avec tous les petits défauts qu’on reproche à ma chère Emma, c’est une excellente personne. Où trouverez-vous ; une meilleure fille, une sœur plus affectionnée, une meilleure amie ? Non, non, elle a des qualités sur lesquelles on peut compter, elle ne peut jamais donner