Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/547

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


honteux d’avoir fait une pareille acquisition. Nous avons l’espoir que mademoiselle Woodhouse voudra bien nous faire le plaisir de l’essayer ce soir. »

Mademoiselle Woodhouse consentit avec grâce, et voyant qu’il n’y avait plus rien à gagner avec madame Cole, elle se retourna vers Frank Churchill.

« Pourquoi souriez-vous, lui dit-elle. »

« Et vous ? »

« Moi ! Je suppose que c’est du plaisir que j’ai que le colonel Campbell soit riche et généreux ; c’est un très-beau présent. »

« Très-beau. »

« Je m’étonne qu’il ne l’ait pas fait plus tôt. »

« Peut-être que mademoiselle Fairfax n’est jamais restée si long-temps au pays. »