Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/480

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’il arriverait avant le temps fixé. Je me souviens de ce que je faisais moi-même. Il est impossible d’aller au pas dans un voyage : l’on ne peut s’empêcher d’aller plus vîte qu’on ne s’était proposé de le faire ; et le plaisir d’arriver avant qu’on aille sur le chemin pour voir si l’on vient, l’emporte de beaucoup sur la peine qu’on prend. »

« C’est un bien grand plaisir quand on peut se permettre de le prendre, dit le jeune homme, je ne le ferais pas vis-à-vis de beaucoup de personnes ; mais pour arriver à la maison, j’ai cru qu’on me le pardonnerait. »

Le mot maison fit tant de plaisir à son père, qu’il le regarda avec une complaisance infinie. Emma s’aperçut qu’il avait l’art de plaire ; elle en fut encore plus convaincue par ce qui suivit. Il trouvait Randalls charmant, et la maison admirablement bien ar-