Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/441

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



« Oui, il y a un mois qu’il est parti, comme vous l’ayez observé, mademoiselle Woodhouse, dit mademoiselle Bates, il y eut un mois hier. Une demoiselle Hawkins, bien ; j’aurais cru qu’il aurait choisi plutôt une demoiselle des environs ; non pas que jamais… Madame Cole me dit un jour à l’oreille… Mais je lui répondis sur-le-champ : non. M. Elton est un charmant jeune homme… Mais…. Enfin… Je ne suis pas très-habile à faire de pareilles découvertes ; je n’ai aucune prétention à cela. Je vois ce qui est devant moi… En même temps, personne ne doit s’étonner de ce que M. Elton ait aspiré… Mademoiselle Woodhouse a la bonté de me laisser babiller ; elle sait que je ne voudrais pas pour tout l’or du monde offenser qui que ce soit. Comment se porte mademoiselle Smith ? Elle paraît, tout à fait guérie. Avez-