Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/401

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour elle. C’est un très-charmant jeune homme. Depuis le service qu’il a rendu à Jeanne, à Weymouth, dans une partie qu’ils faisaient sur l’eau, lorsque, par le revirement soudain d’une voile, elle manqua périr ; en effet, elle était perdue, s’il ne l’eût, avec la plus grande présence d’esprit possible, arrêtée par ses habits. (Quand j’y songe, je ne puis m’empêcher de trembler). Mais depuis que nous avons connu cette aventure, j’aime infiniment M. Dixon ! »

« Mais malgré les pressantes sollicitations de ses amis, et le désir qu’elle avait de voir l’Irlande, mademoiselle Fairfax a préféré vous consacrer son temps, et à madame Bates. »

« Oui, c’est elle qui l’a voulu, et le colonel et madame Campbell pensent qu’elle fait très-bien, justement ce qu’ils lui auraient recommandé ; et ils ont le