Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/370

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


M. Knightley ; et à son grand amusement, elle soutint le parti le plus éloigné de sa façon de penser, et elle employa les argumens dont madame Weston s’était servi contre elle-même.

« Il est possible que les Churchill soient coupables, dit froidement M. Knightley ; mais j’ose dire qu’il pourrait venir s’il en avait l’intention. »

« J’ignore les raisons que vous pouvez avoir de parler ainsi. Il a le plus vif désir de venir ; mais son oncle et sa tante ne peuvent se passer de lui. »

« Je ne puis pas croire qu’il ne soit en son pouvoir de venir, s’il était bien déterminé à le faire. Je ne le croirai jamais, à moins qu’on ne me le prouve. »

« Que vous êtes bizarre ! Qu’a fait M. Franck Churchill pour le supposer dénaturé ? »

« Je ne le crois pas dénaturé du