Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/326

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’elle assurât, comme lui, qu’avec un peu d’intelligence tout le monde serait logé, quoiqu’il sût parfaitement que la chose était impossible, puisqu’ils n’avaient que deux chambres à donner.

« Que faut-il faire, ma chère Emma ? Que faut-il faire ? » fut la seule exclamation de M. Woodhouse, et tout ce qu’il put dire pendant quelque temps. Il s’adressait à elle pour le secourir ; et l’assurance qu’elle lui donna qu’il n’y avait pas le moindre danger, qu’ils avaient d’excellens chevaux, conduits par Jacques, et tant d’amis autour d’eux, toutes ces observations lui rendirent un peu de courage. Les alarmes de sa fille aînée égalaient les siennes. L’horreur d’être bloquée à Randalls, tandis que ses enfans étaient à Hartfield, la faisait horriblement souffrir ; et s’imaginant que la route était