Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Weston ; il est bon de ne pas juger légèrement les individus d’une famille quelconque ; mais celle d’Enscombe, je pense, ne peut pas être jugée d’après les règles générales. Cette femme est si déraisonnable, et tout le monde lui obéit. »

« Mais elle aime tant son neveu ; elle lui est si attachée. »

« Maintenant, d’après ce que je sais de madame Churchill, il serait très-naturel, que ne faisant aucun sacrifice pour le bonheur de son mari, à qui elle doit tout, et qui est au contraire victime de ses caprices, elle soit à son tour gouvernée par son neveu, à qui elle ne doit rien. »

« Ma très-chère Emma, douée d’un si heureux naturel que vous l’êtes, ne prétendez pas parler d’un très-mauvais caractère, ni établir des règles pour en juger : il faut l’abandonner à lui-même.