Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/257

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


long-temps, très-long-temps que vous n’êtes venue ici ! Que vous devez être fatiguée d’un si long voyage ! Il faut que vous vous couchiez de bonne heure, ma chère ; et je vous recommande un peu de gruau avant d’aller au lit. Vous et moi nous aurons une excellente écuellée de gruau. Ma chère Emma, faites-nous donner à tous une bonne écuellée de gruau. »

Emma ne tint aucun compte de cette demande, sachant que les Knightley ne l’aimaient pas plus qu’elle ; elle n’en ordonna que deux.

Après avoir un peu parlé de l’efficacité du gruau, et exprimé son étonnement de ce que tout le monde n’en prenait pas tous les soirs, il dit avec un air qui indiquait qu’il avait fait de longues réflexions : « Vous avez bien mal fait, ma chère, de passer l’automne à South-End, au lieu de venir