Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/250

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE XII.


M. Knightley devait dîner avec eux, quoique M. Woodhouse ne l’approuvât pas ; car il lui fâchait que qui que ce fût partageât avec lui le premier jour de l’arrivée de son Isabelle ; mais le bon sens d’Emma pour tout ce qui était bien, avait-décidé la question. Outre les égards qu’on devait aux deux frères, elle ressentit un grand plaisir, par rapport à la circonstance de leur dernière querelle, de lui envoyer elle-même une invitation.

Elle espérait qu’ils redeviendraient amis, crut qu’il était temps de faire la paix. Elle n’avait certainement pas eu tort, et lui n’avouerait jamais qu’il n’avait pas eu raison. Il n’y avait pas lieu à faire de concessions ; mais il était