Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/205

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


semaine, nous n’aurons le temps de rien faire. »

« Il est malheureux qu’ils ne puissent rester plus long-temps ; mais il paraît qu’ils sont forcés, ou du moins M. Jean Knightley, de se trouver à Londres le 28, et nous devons être reconnaissans, papa, de ce qu’ils nous donnent tout leur temps ; qu’ils ne passeront pas deux ou trois jours à l’Abbaye. M. Knightley promet de céder ses prétentions pour ces fêtes de Noël ; et vous savez fort bien qu’il y a plus long-temps qu’il ne les a eus que nous. »

« Il serait bien dur que la pauvre Isabelle fût ailleurs qu’à Hartfield. »

M, Woodhouse voulait à peine reconnaître les droits qu’avait M. Knightley sur son frère, et ceux de qui que ce soit sur Isabelle. Il réfléchit un instant et dit :