Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/150

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous avouerai que je pense que vous l’avez perfectionnée ; vous l’avez guérie de cette manière absurde de ricanner qu’ont toutes les petites écolières. Véritablement elle vous fait honneur. »

« Je vous en remercie. J’aurais été très-mortifiée, si j’avais pu penser que je ne lui avais été d’aucune utilité, mais il n’est pas donné à tout le monde, de louer les gens qui le méritent. Vous n’êtes pas accoutumé à me gâter de ce côté-là. »

« Vous l’attendez, dites-vous, ce matin ? »

« À tout moment, elle devrait être de retour. »

« Elle aura été arrêtée par quelques affaires, une visite peut-être. »

« Commérage d’Highbury ! ennuyeuses créatures ! »

« Henriette ne regarde pas comme