Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/149

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dingote, et vous ouvrir la porte du jardin. »

M. Woodhouse partit enfin ; mais M. Knightley, au lieu de partir aussi, se remit sur sa chaise, paraissant avoir envie de causer. Il commença par parler d’Henriette, et il en parla avec plus de louanges qu’à son ordinaire, ce qui surprit Emma.

« Je ne mets pas un si haut prix que vous à sa beauté, dit-il : mais c’est une jolie petite créature, et je suis porté à croire qu’elle a d’heureuses dispositions : son caractère dépend des personnes qu’elle fréquente ; mais en bonne main, elle deviendra une excellente femme. »

« Je suis charmée que vous pensiez ainsi ; et quant aux bons avis, je me flatte qu’ils ne lui manqueront pas. »

« Allons, je vois que vous vous attendez à un compliment, ainsi, je