Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/140

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’il la demande en mariage, ou parce qu’il lui est attaché et lui écrit une lettre passable. »

« Oh ! non ; et cette lettre était très-courte. »

Emma sentit que son amie avait le goût mauvais ; mais elle ne le lui fit pas connaître, et répondit seulement que c’était très-vrai, et qu’elle pensait que ce serait une triste consolation pour elle, en supportant, pendant toutes les heures de la journée, les manières grossières de son mari, de savoir qu’il était en état d’écrire une lettre passable.

« Oh ! certainement personne ne se souciait d’une lettre : le grand point était d’être heureuse au milieu d’une société choisie. Je suis tout à fait déterminée à le refuser. Mais comment le ferai-je ? Que dirai-je ? »

Emma lui assura qu’elle n’aurait au-