Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/139

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fait différent de… ; et vous savez bien que, quoiqu’il m’aime, ce n’est pas une raison pour que je l’aime aussi ; et je dois avouer que, depuis que je fréquente votre maison, j’ai vu des gens… ; et si l’on examinait leurs manières et leurs personnes, oh ! il n’y aurait pas de comparaison à faire. L’un d’eux surtout est si bel homme, si agréable ! Cependant je ne puis m’empêcher de reconnaître monsieur Martin pour un très-aimable jeune homme, et j’en ai une très-bonne opinion ; et puis l’attachement qu’il a pour moi, et m’avoir écrit une si jolie lettre. Mais, quant à vous quitter, aucune considération quelconque ne me le ferait faire. »

« Grand merci, grand merci, ma douce petite amie, nous ne nous séparerons pas. Une fille n’est pas obligée d’épouser un homme, par cela seul