Page:Austen - La Famille Elliot T1.djvu/131

Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE VII.


Quelques jours après, on apprit l’heureuse arrivée à Kellinch-Hall du capitaine Wentworth : cette nouvelle causa beaucoup de joie dans la grande maison d’Uppercross, et beaucoup d’émotion dans la petite. M. Musgrove le père, qui lui fit une visite, ne se lassa pas, au retour, de faire son éloge. Il l’avait invité à dîner pour la fin de l’autre semaine ; il aurait voulu l’avoir dès le lendemain, tant il était impatient de montrer sa gratitude au capitaine du pauvre Richard, de le recevoir dans sa maison, et de le régaler de tout ce qu’il avait de meilleur, y compris la musique de ses filles. Alice comptait les jours qui devaient s’écouler encore avant que d’éprouver le supplice de revoir comme étranger celui qu’elle avait tant aimé, et qui lui était si cher encore. Elle fut bien aise que le jour de cette visite fût fixé, pour s’y préparer d’avance et ne pas se trahir. Elle ne cessait de penser au premier moment de cette rencontre : « Peut-