Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



La Baronne.

Comment ! ce que vous faites là n’est pas un carreau pour le tapis des fidèles ?


Fernande.

C’est tout ce qu’on voudra.


La Baronne.

C’est pourtant l’encadrement réglementaire ; voyez plutôt.

Elle déroule la tapisserie qu’elle a dans son manchon.

Fernande, à part.

Tiens !


Maréchal.

C’est votre ouvrage ?… Ah ! charmant !


Fernande.

Il est très joli ! Cela a dû vous coûter beaucoup… de temps, n’est-ce pas ?


La Baronne.

Mon Dieu, non.


Madame Maréchal, revenant.

Il ne m’en reste que neuf ; les voici.


Maréchal, lui montrant la tapisserie de la baronne.

Regardez donc, ma chère.


Madame Maréchal, à Fernande.

Ah ! vous l’avez retrouvé ?


Maréchal.

Que dites-vous ?