Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/427

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



André, avec un rire forcé.

Mais une Aline à ton père, ce doit être la reine de Golconde.


Lucien.

Je le croirais… vu la pâleur de l’encre et la jaunisse du papier. Tiens !

Il lui donne la lettre.

Valentine.

Dites donc, Lucien, je ne me représente pas nettement le père Chellebois en bonne fortune.


Aurélie.

Ni moi.


André, à part, atterré, les yeux sur la lettre.

Ma mère !


Aurélie, à Lucien.

Abuserais-tu de ma candeur ?


Lucien.

Comment as-tu pu être jalouse de ce papyrus ?


André, à part, fermant les yeux, et comme foudroyé.

Ma mère !

La lettre s’échappe de ses mains.

Aurélie, à Lucien.

Ne détourne pas la question.


Lucien, ramassant la lettre.

Tiens, est-ce assez jaune ?


Aurélie, lui sautant au cou.

Tu es un amour… Je m’étonnais aussi… car elle